baron lanteigne

l'ordinateur
L’ordinateur is a sculptural and digital installation resulting from a first collaboration between Baron Lanteigne and Camille Bernard-Gravel. Taking a look at the positioning of the body in relation to the screen, the work resembles a broken personal computer in front of which the observer struggles to find his place.

The unusual positioning of the computer equipment integrated into the cushions evokes comfort by offering a configuration contrary to what would be considered ergonomic. Supported by adaptable screen arms, the cushioned components hang from a modular beige tube structure reminiscent of both play modules and medical equipment. The abundance of cabling and the curved shape given to the two screens of flexible LED modules underline the materiality of digital. In the screens placed diagonally, the interface of an old Windows appears sporadically, presenting sometimes a shower of cursors, sometimes a mosaic of scroll bars. The pixelated appearance is accentuated by the density of LEDs specific to the flexible modules used, which is significantly lower than that of conventional computer screens.




L’ordinateur est une installation sculpturale et numérique issue d’une première collaboration entre Baron Lanteigne et Camille Bernard-Gravel. Portant un regard sur le positionnement du corps par rapport à l’écran, l’œuvre s’apparente à un ordinateur personnel éclaté devant lequel l’observateur peine à trouver sa place.

Le positionnement inhabituel de l’appareillage informatique intégré à des coussins évoque le confort en proposant une configuration contraire à ce qui serait considéré comme ergonomique. Soutenus par des bras à écrans adaptables, les composantes coussinées sont accrochées à une structure de tubes beiges modulaire qui rappelle à la fois des modules de jeu et des équipements médicaux. L’abondance de câblage et la forme courbe donnée aux deux écrans de modules de LED souples soulignent la matérialité du numérique. Dans les écrans placés en diagonale, l’interface d’un vieux Windows apparaît sporadiquement, présentant tantôt une pluie de curseurs, tantôt une mosaïque de barres de défilement. L’apparence pixelisée est accentuée par la densité de LED propre aux modules souples utilisés, qui est nettement inférieure à celle des écrans d’ordinateurs conventionnels.